Alors que la Ville de Montréal dit être soucieuse de retenir les jeunes familles sur son territoire, son programme d'accès à la propriété, mis en place à cet effet, est fustigé en raison de ses conditions d'admissibilité jugées irréalistes.

Clément Cartier, un jeune père de famille montréalais, cherche à acheter une propriété depuis cinq ans, en vain.

« Quand on regarde les prix, surtout pour un condominium de trois chambres, dans les critères actuels, il n’y a pratiquement rien sur le marché. Ou les chambres sont très très petites et ce n’est pas nécessairement dans un environnement où on souhaiterait avoir une famille », dit-il.

Pour être admissible au programme d’accès à la propriété, il faut envisager l'un de ces achats :

  • Propriété neuve de moins de 3 chambres : 280 000 $ et moins
  • Propriété neuve de 3 chambres et plus : 360 000 $ et moins
  • Propriété existante (unifamiliale) : 450 000 $ et moins
  • Propriété existante (duplex) : 475 000 $ et moins
  • Propriété existante (triplex) : 490 000 $ et moins

Le marché de l’immobilier étant prospère à Montréal, il est très difficile de trouver une maison répondant à ces critères, estime Valérie Plante, chef de l’opposition officielle à la Ville de Montréal.

Par

Laissez-nous un commentaire