Prix médian au pied carré des copropriétés - JLR

En 2014, 73% des ventes de copropriété de la province ont été effectuées dans la RMR de Montréal. Plus spécifiquement, l’île de Montréal a enregistré 42 % des ventes de copropriétés du Québec l’an dernier.
Pour les reventes de copropriétés (excluant le neuf) sur l’île de Montréal, un prix médian de 304 $/pi2 a été calculé en 2014, selon les ventes publiées au Registre foncier colligées par JLR. Ce prix était en croissance entre 2009 et 2012 passant de 250 $/pi2 à 304 $/pi2, soit une augmentation de 22 % en trois ans. Depuis 2012, il demeure relativement stable.

Évolution du prix médian au pied carré sur l'île de Montréal - JLR

Une offre qui croit davantage que la demande
La stabilisation des prix en terme nominal est en fait une baisse de prix en terme réel (considérant l’inflation). En fait, au cours des deux dernières années, l’offre semble avoir progressé à un rythme plus rapide que celui de la demande, ainsi, les délais de revente se sont allongés et la hausse de prix a été freinée.
C’est une tendance qui ne semble pas vouloir s’inverser à court et moyen terme. Comme nous le savons, le marché des nouvelles constructions fait continuellement concurrence à celui de la revente. Or, les chiffres de fin 2014 démontrent qu’il y avait 2 851 copropriétés neuves achevées et non écoulées dans la RMR de Montréal, soit 39 %(1) de plus que l’année précédente. Cette offre plus grande de nouvelles propriétés rend et rendra la revente difficile en 2015.
En plus de cette grande quantité de copropriétés toujours non écoulées, le nombre de mises en chantier a également crû en 2014, surtout au centre-ville, par conséquent l’offre devrait rester élevée pour un certain moment.
Néanmoins, la SCHL prévoit une baisse du nombre de mises en chantier de 14 % en 2015 dans la RMR de Montréal, ce qui pourrait permettre un ralentissement de la progression de l’offre et aider le marché de la revente de copropriétés en 2016(2).
De 388 $/pi2 à 176 $/pi2 selon l’arrondissement
Parmi les arrondissements et les villes de l’île de Montréal où il était possible de calculer le prix au pied carré, on retrouve au 1er rang des plus chères : Ville-Marie (388 $/pi2), au 2e rang : Mont-Royal (381 $/pi2) et pour compléter le podium, on retrouve au 3e rang : Outremont (381 $/pi2). Au bas de la liste se trouve Dollard-des-Ormeaux (176 $/pi2). Westmount aurait pu être parmi les villes les plus chères, mais un nombre insuffisant de transactions en 2014 a empêché le calcul d’une valeur représentative.
Le prix médian au pi2 a légèrement diminué par rapport à l’an dernier dans plusieurs coins de Montréal. C’est à Dollard-des-Ormeaux que la baisse fut la plus prononcée avec -6 %. Les plus grandes hausses ont été notées à Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension et à Mont-Royal (+4 %).
Quelle est la taille des copropriétés?
La superficie médiane des copropriétés vendues en 2014 dans l’agglomération de Montréal était de 942 pi2. Les plus grandes tailles médianes étaient à Mont-Royal (1355 pi2), alors que les plus petites étaient à Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension (766 pi2).
 
Pour connaître les détails de l’île de Montréal, consultez l’étude complète de JLR.
(1) SCHL, Actualités habitation – RMR de Montréal, Janvier 2015
(2) SCHL, Perspective du marché de l’habitation — RMR de Montréal, Printemps 2015
*Les statistiques de JLR reposent sur tous les types de ventes (courtier, particulier, entrepreneur). Certaines ventes non représentatives sont exclues afin d’obtenir des statistiques fiables. Pour obtenir des statistiques spécifiques aux reventes, les ventes de propriétés neuves ont été filtrées avec attention, cependant, il est possible que certaines propriétés aient été incorrectement identifiées.
Lire mes autres articles

À PROPOS DE CE BLOGUE

Économiste chez JLR Solutions foncières, Joanie Fontaine analyse le marché immobilier et ses différentes composantes. Titulaire d’une maîtrise en économie, elle réalise des études statistiques à partir de la base de données de JLR comptant plus de 6,5 millions de transactions, en plus des rôles d’évaluation municipale, des permis de construction et des recensements de Statistique Canada. JLR est la seule entreprise au Québec à disposer de l’historique de toutes les transactions immobilières réalisées depuis 1986.www.jlr.ca

 

Par

Laissez-nous un commentaire