L'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ) s'inquiète de la détérioration de l'abordabilitédes propriétés pour les Québécois, en particulier pour les jeunes ménages qui souhaitent acquérir une première maison.

Une étude, publiée jeudi par l'organisation, indique que les prix de vente des propriétés résidentielles ont enregistré des hausses de 19 à 24 % entre 2006 et 2012. Ça signifie que le prix de vente d'une maison de 1200 pieds carrés a grimpé de près de 49 000 $ au cours de la période pour se chiffrer à plus de 253 000 $.

Résultat. Les premiers acheteurs doivent débourser une mise de fonds plus élevée, qu'ils prennent dix ans à accumuler plutôt que cinq au début des années 2000.

Par

Laissez-nous un commentaire