Près d'un animal sur deux n'est pas déclaré à l'assureur de son maître, bien que ce soit obligatoire. C'est pourquoi, bon an, mal an, des centaines de dommages et blessures causés par des chiens ne sont pas couverts par les compagnies d'assurances québécoises. Or, le fait de divulguer que l'on possède un chien a un impact sur son contrat d'assurance habitation. Le tour de la question en quatre temps.

Une protection

Si votre chien en mord un autre ou, pire encore, attaque un humain, vous pourriez êtes tenu responsable des dommages causés. En ayant une assurance habitation pour votre logement ou pour votre propriété, vous détenez de facto une assurance responsabilité civile de 1 ou 2 millions de dollars, ce qui est amplement suffisant pour faire face à ce genre de réclamation. De plus, la franchise, généralement de 300, 500 ou 1000 $, ne s'applique pas.

Par
Laissez-nous un commentaire