CHRONIQUE Le Devoir, par Gérard Bérubé 17 décembre 2020

La grippe immobilière du printemps dernier n’a pas encore fait de vagues. Sur le terrain, on observe que l’effet de richesse engendré par la pandémie alimente les projections d’une continuité de l’élan haussier de l’activité et des prix en 2021.

Pour la région de Québec, « le marché de la revente continue de montrer des signes de surchauffe en raison du resserrement prononcé entre l’offre et la demande ».

LIRE LA SUITE ICI

Laissez-nous un commentaire