La Chambre immobilière du Grand Montréal prévoit une hausse moyenne de 5 % de la valeur des maisons unifamiliales et des duplex et de 4 % des condos dans le rôle d'évaluation de Montréal. Une différence majeure par rapport aux hausses des dernières années.

Le nouveau rôle d'évaluation de Montréal est fondé sur la valeur des immeubles au 1er juillet 2015, une valeur qui reflète les conditions du marché. Or, les ventes d'immeubles résidentiels observées de 2012 à 2015 indiquent que la hausse devrait se limiter à environ 5 %.

« Cinq pour cent, c'est quand même très peu, très modéré », constate le directeur du service d'analyse de la Fédération des chambres immobilières du Québec, Paul Cardinal. Par comparaison, la hausse de valeur des immeubles résidentiels à Montréal était de 47 % entre 2002 et 2005, 23 % entre 2005 et 2009 et 21 % entre 2009 et 2012, selon les trois derniers rôles d'évaluation.

Par

Laissez-nous un commentaire