Les jeunes familles qui veulent acheter une maison décident souvent de se tourner vers la banlieue, où les propriétés sont moins chères. Mais on aurait tort de croire que vivre en périphérie est nécessairement une meilleure affaire, financièrement, que vivre en ville, explique la journaliste Isabelle Ducas. L'achat, fréquent, d'une deuxième voiture et l'augmentation générale des frais reliés au transport réduisent l'écart du coût de la vie entre la ville et la banlieue.

Par

Laissez-nous un commentaire