Les photos d'amateurs sont partout, le secteur de l'immobilier n'y échappe pas. Mais il est facile de gâcher ses chances avec de mauvais clichés.

Les photos font partie depuis longtemps du processus de mise en marché en immobilier. Mais jamais autant que maintenant, à l'ère de Facebook et d'Instagram. Si certains courtiers ont fait le choix de s'équiper avec du matériel de qualité pour s'occuper eux-mêmes des prises de vue, d'autres travaillent avec des photographes immobiliers.

 

Une évolution logique, quand on sait que les maisons bien photographiées se vendent plus cher et plus vite que les autres. En 2013, une étude de Redfin, une agence immobilière en ligne américaine, a montré que les propriétés photographiées de manière professionnelle, au moyen d'un appareil réflex numérique, se vendent jusqu'à trois semaines plus rapidement. Et celles dont les photos sont les meilleures ont 44 % plus de chances d'être vendues au prix affiché ou au-dessus.

Par
Laissez-nous un commentaire