Une juge vient de condamner un couple de Montréalais à payer 26 500 $ aux acheteurs de leur maison pour avoir «oublié» de leur dire que les tuyaux gelaient l’hiver. Une mise en garde aux nombreux vendeurs en ce début d’année.

«Le fait qu’il faille laisser couler l’eau d’un robinet au sous-sol l’hiver pour éviter que les tuyaux de la maison gèlent est un élément important que les défendeurs connaissaient et n’ont pas divulgué», a sermonné la juge Magali Lewis.

Le tuyau qui passait sous la galerie de l’entrée de la maison n’était pas assez creux pour être protégé du gel.

Le 12 décembre, dans un jugement étoffé de 27 pages, elle a condamné les vendeurs Michael Spanier et Valery Zamuner à verser 26 562,03 $ aux acheteurs Philippe Buist et Marie-Hélène Martin pour compenser les frais d’expertise, les coûts de rénovation et les inconvénients subis à cause de cette omission.

«Les vendeurs doivent tout dire ce qu’ils savent, dit Claude Coursol, avocat spécialisé en droit immobilier. Ces oublis sont très coûteux pour les deux parties, qui doivent engager des experts pour se défendre».

Satisfaits

«On demandait le double, mais on est quand même satisfait de la décision de la juge. Souvent, dans les cas de vice caché, le juge coupe la poire en deux», a commenté l’acheteur Philippe Buist, propriétaire de cette coquette maison de la rue Waverly, sur le Plateau Mont-Royal, à Montréal, évaluée à plus d’un million de dollars par la ville.

Par

Laissez-nous un commentaire