Les Canadiens sont de moins en moins nombreux à s'identifier à la classe moyenne, affirmant que leur situation économique est moins reluisante que celle de leurs aînés, a révélé jeudi une étude menée à partir de la compilation d'une décennie de sondages.

Le pourcentage de Canadiens disant appartenir à la classe moyenne a baissé drastiquement entre 2002 et 2015, passant de 70 % à 47 %, selon l'étude réalisée par l'école de politique publique de l'Université de Calgary.

Ce recul est similaire à la tendance observée aux États-Unis où plus de deux Américains sur trois se disaient membre de la classe moyenne en 2002, contre 46 % en 2014, relève cette étude.

Près de la moitié des Canadiens âgées de 25 à 44 ans ont dit avoir enregistré une baisse de leurs revenus entre 2014 et 2015, en raison de l'inflation notamment. Ils estiment également avoir gagné moins en 2015 que leur père quand ce dernier avait leur âge.

Par
Laissez-nous un commentaire