Le marché immobilier résidentiel dans la grande région métropolitaine de Montréal est sur les stéroïdes alors qu’une bulle immobilière se gonfle à vue d’œil.

Le prix médian d’une maison unifamiliale a explosé de 21 % en 12 mois, pour atteindre en septembre dernier les 430 000 $, soit 76 000 $ de plus qu’en septembre 2019. Pendant ce temps, le prix médian d’une copropriété grimpait de 10 %, passant de 290 000 $ à 318 000 $ (+28 000 $). Et celui d’un plex (2 à 5 logements) atteignait les 610 000 $, lui aussi en hausse de 10 %, soit 53 500 $.

Ces fortes hausses de prix en seulement 12 mois m’apparaissent injustifiées. C’est financièrement illogique de voir ainsi grimper le prix des propriétés résidentielles alors qu’on traverse depuis le début de l’année la pire crise financière de l’histoire à cause de la guerre menée contre la pandémie de COVID-19.

LIRE LA SUITE ICI

Laissez-nous un commentaire