REVENTE. Les nouvelles règles fédérales d’assurance hypothécaire mises en place en octobre 2016 ont commencé à affecter le marché immobilier à Québec. C'est le constat qui ressort d'une récente Étude sur le prix des maisons publiée de Royal LePage.
Publicité
«L’impact des nouvelles règles hypothécaires sur les acheteurs ne s’était pas fait sentir jusqu'à maintenant, mais depuis le printemps 2017 nous remarquons que les premiers acheteurs ont plus de difficulté à se qualifier pour obtenir du financement. Le phénomène a pour effet de générer plus d’engouement pour les propriétés vendues sous la barre des 300 000$», observe Michèle Fournier, vice-présidente chez Royal LePage Inter-Québec.
La situation demeure très positive, avec un taux de chômage autour de 4%, parmi les plus bas au pays.Michèle Fournier, vice-présidente chez Royal LePage Inter-Québec
Publicité

Selon l’analyse du marché immobilier, le prix médian des maisons de plain-pied à Québec n’a pourtant connu qu’une légère hausse de 0,9% sur l'an dernier, s’établissant à 269 513$. Le prix médian des copropriétés indique pour sa part une augmentation de 2,7%, pour s’établir à 248 657$. Tandis que le prix des maisons à deux étages connaît la meilleure performance avec une augmentation de 3,7% pour atteindre 347 747$.
L’Étude sur le prix des maisons de Royal Lepage indique aussi que les reventes d'unifamiliales de plain-pied ont connu une faible augmentation de 1,9% par rapport au début 2016. Pendant la même période, les reventes de condos ont connu une hausse de 7,9%, alors que celles des maisons à deux étages ont augmenté de 13,7%.

VOIR LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire