LaPresse
Publié le 05 avril 2019 à 10h15

La Société canadienne d’hypothèques et de logement calcule que les nouvelles mesures visant à aider les acheteurs d’une première propriété ne feront pas grimper les prix de plus de quelques dixièmes de point de pourcentage.

Dans son rapport, la SCHL fait valoir que les prix des maisons pourraient augmenter de 0,2 % à 0,4 % – une bien petite hausse en regard de celles qu’auraient pu entraîner d’autres idées.

Selon l’agence, assouplir la simulation de crise pour l’assurance prêt hypothécaire ou autoriser de plus longs prêts hypothécaires aurait fait augmenter les prix des logements.

Le gouvernement a indiqué qu’il prendrait 5 % d’une hypothèque sur des habitations existantes pour les ménages dont le revenu s’élève à moins de 120 000 $ par an.

Du côté des maisons neuves, le gouvernement serait prêt à couvrir 10 % des hypothèques, mais le coût de l’hypothèque et le soutien de la SCHL ne devront pas totaliser plus de 480 000 $

Lire la suite ici…

Autres articles pouvant vous intéresser
La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
La folie immobilière s’empare encore des acheteurs
8 avril 2024

Une maison de 441 000$ trouve preneur après une surenchère DAVID DESCÔTEAUX Samedi, 30 mars 2024 00:00 MISE À JOUR Samedi, 30 mars 2024 10:53 Malgré la hausse des taux d’intérêt et la difficulté de payer l’hypothèque pour un nombre croissant de propriétaires, la folie immobilière se poursuit et les vendeurs ont toujours le gros bout

Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvellesVente propriété
Les prix du logement vont continuer d’exploser, prévient la SCHL
8 avril 2024

Le loyer moyen d’un appartement pourrait croître d’encore 27% d’ici trois ans dans la région de Montréal. MARTIN JOLICOEUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 MISE À JOUR Jeudi, 4 avril 2024 14:14 Une éventuelle baisse des taux d’intérêt et une lente reprise de la construction en 2024 ne parviendront pas à faire baisser les prix –

Les prêteurs alternatifs gagnent du terrain aux dépens des banques
Achat propriétéHypothèqueImmobilierNouvelles
Les prêteurs alternatifs gagnent du terrain aux dépens des banques
18 mars 2024

Martin Jolicoeur Publié le 10 mars 2024 à 00 h 00 L’effet combiné de l’explosion du taux directeur et du resserrement progressif des règles hypothécaires ces dernières années a eu pour conséquence d’accroître les parts de marché des prêteurs hypothécaires non traditionnels, ou dits alternatifs, tant au Québec qu’ailleurs au Canada. C’est là une des conséquences

Laissez-nous un commentaire