Les nouvelles lignes directrices sur les prêts hypothécaires résidentiels tiennent notamment compte de simulations de crise pour les acheteurs qui n’ont pas besoin d’assurance hypothécaire.

Ces acheteurs qui ne sont pas obligés de contracter une assurance hypothécaire – parce qu’ils ont effectué une mise de fonds d’au moins 20 % sur le prix total de leur achat – devront dès janvier prouver qu’ils pourront continuer à effectuer leurs paiements si les taux d’intérêt devaient augmenter.

Ces acheteurs potentiels devront prouver qu’ils peuvent acquitter leur hypothèque non assurée à un taux hypothécaire majoré de deux points de pourcentage de plus que le taux d’intérêt de la Banque du Canada au moment de l’achat.LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire