L'offre de résidences pour personnes âgées ne suit pas la demande. D'ici 10 ans seulement, il faudra doubler le nombre d'unités sur les marchés québécois et canadien, estime MFCI Capital. Le marché regorge donc déjà d'occasions d'affaires. Comment en profiter ?

 

«Actuellement, beaucoup de projets de résidences prennent vie dans un marché où l'offre est grande, mais les unités locatives partent vite. Il y a encore plus d'occasions qu'on le pense», remarque Daniel Labbé, courtier hypothécaire chez MFCI Capital. Il sera conférencier le 21 septembre à l'événement Résidences pour aînés, organisé par le Groupe Les Affaires.

 

Selon lui, le projet Caléo du Groupe Maurice, à Boucherville, illustre bien l'état du marché. La résidence de 350 unités, qui devrait ouvrir en juillet 2018, s'est louée à 70 % au cours du premier jour. Il y avait une file à 5 h 30 du matin pour louer des appartements. En conséquence, la rentabilité des résidences pour personnes âgées peut atteindre 7 % ou 8 %, contre 5 % ou 6 % pour un immeuble à revenu multilogement.

LIRE LA SUITE ICI..

Laissez-nous un commentaire