TAXES, COMMERÇANTS, INFLATION

Montréal n’est pas seule à hausser les taxes

Taxes, commerçants, inflation: La grogne de nombreux propriétaires et commerçants risque d’être ravivée dans les prochains jours à la réception des comptes de taxes dont certains affichent des hausses trois fois supérieures à l’inflation.

Sauf dérogation, les municipalités avaient jusqu’à hier pour déposer leur budget 2018 au ministère des Affaires municipales.

Selon un recensement effectué par «Le Journal de Montréal», près de la moitié des villes de la région métropolitaine ont augmenté les taxes au-dessus du niveau de l’inflation évaluée à 1,7 %.

 À Saint-Basile-le-Grand, le maire Yves Lessard affirme quant à lui avoir multiplié les «contorsions budgétaires» pour limiter la hausse à 5,95 %, soit 160 $ par résidence.

«C’est sûr que pour certains c’est difficile à accepter, mais si nous avions facturé l’ensemble des hausses des dépenses aux citoyens, l’augmentation de taxes aurait été de 14 %», affirme M. Lessard.

Taxes, commerçants, inflation: Diversifier les revenus

Présentement, la taxe foncière représente environ 70 % des revenus des villes.

Cette quasi-dépendance crée une forte pression sur les propriétaires et commerçants qui contribuent à cette taxe puisque parallèlement, les exigences des citoyens envers leurs municipalités ne cessent d’augmenter.

Taxes, commerçants, inflation

TVQ et pot

Pour les deux spécialistes, ainsi que pour l’UMQ, la solution passerait par une diversification des sources de revenus. Cela se fait dans plusieurs villes américaines et en Europe», explique M. Michelot.

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire