Ralentissement confirmé dans l'immobilier

Publié le 10/04/2018 à 16:22 par  lesaffaires

Ralentissement confirmé dans l'immobilier, les impacts des changements de réglementation pour la souscription d’un prêt hypothécaire et des augmentations répétées du taux directeur par la Banque du Canada (BdC) semblent commencer à se manifester sur le marché immobilier québécois.

Après plusieurs mois haussiers, un léger ralentissement du nombre de transactions effectuées au Québec est observé en mars. Tandis que cela n’a affecté que marginalement les ventes de copropriétés, le marché des plex est en baisse de 13 % en mars relativement à la même période l’an dernier.

 

Ralentissement confirmé dans l'immobilier :  Ventes d’unifamiliales au Québec

Selon les actes publiés au Registre foncier du Québec et compilés par JLR, 79 099 propriétés unifamiliales ont été vendues au cours des 12 derniers mois. Un nombre similaire de transactions avaient été effectuées dans les 12 mois précédents. Toutefois, pour le mois de mars spécifiquement les ventes ont chuté de 5 % en comparaison avec mars 2017.

La tendance haussière persiste pour le prix médian des résidences vendues. Au cours des 12 derniers mois au Québec, le prix de vente médian des unifamiliales se chiffrait à 242 000 $, un gain de 5 % par rapport aux 12 mois précédents.

 

Ventes de copropriétés au Québec

Entre le mois d’avril 2017 et de mars 2018, un total de 31 703 copropriétés ont été vendues au Québec. Cela représente une forte augmentation de 10 % du nombre de transactions sur 12 mois. Cependant, le mois de mars s’est avéré légèrement moins vigoureux relativement à la même période l’année dernière.

De façon analogue aux unifamiliales, le prix de vente médian des copropriétés continue sa progression pour se fixer à 242 500 $ au courant des 12 derniers mois.

 

L’indice d’accessibilité

L’indice AP mesure d’accessibilité à la propriété au Québec.

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire