Une hausse des taux d’intérêt qui survient comme en juillet dernier, ça ressemble à l’apparition d’un feu sauvage qu’on croyait avoir vaincu avec la force du mental. Quand sept années se sont écoulées depuis qu’il s’est montré le bout du nez, on croit qu’il ne reviendra plus jamais.

Jusqu’au matin où on se réveille avec ce gyrophare au bord de la bouche qui nous rappelle l’implacable réalité: peu importe le temps qui passe, ça finit toujours par revenir!

 

Ainsi en est-il des hausses des taux d’intérêt.

 

Ne reste plus alors à espérer que les ravages soient contenus. Mais voilà, justement! Une deuxième augmentation en moins de deux mois nous a frappés cette semaine. Puis la crainte que ça dégénère.

 

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire