La flambée du prix des maisons a bénéficié aux portefeuilles de prêts hypothécaires des banques, mais les efforts visant à refroidir le marché immobilier pourraient nuire aux prêteurs si l'économie devait de nouveau tituber, affirme la Banque CIBC.

 

Alors que la création d'emploi est vigoureuse au pays et que la croissance économique est stable, une secousse pourrait placer de nombreux emprunteurs en situation de défaillance — particulièrement ceux s'étant lourdement endettés pour s'acheter une maison — a expliqué la chef du risque de la CIBC, Laura Dottori-Attanasio.

 

«Si les prix des propriétés fléchissent, il faut que nos emprunteurs puissent conserver leur travail afin de rembourser leurs prêts», a-t-elle expliqué, jeudi, au cours d'une conférence téléphonique visant à discuter des résultats du troisième trimestre.

LIRE LA SUITE ICI...

Laissez-nous un commentaire