Dans cet  article, Yvon Laprade du Journal la Presse parle des condos et des responsabilités qu'impliquent la vie de condo : Acheter un condo, ce n’est pas comme faire l’acquisition d’un bungalow ou d’un « plex ». En outre il faut savoir pourquoi on veut vivre en copropriété, assumer que la gestion de l’immeuble est l’affaire de tous les propriétaires et bien cibler son secteur, question de protéger son investissement. Voici quelques extraits du dossier d'Yvon Laprade :
Propriété; Trois condos en moins de 15 ans

David Guay avait tout juste 23 ans lorsqu’il a décidé de quitter Sainte-Thérèse, dans les Basses-Laurentides, pour habiter à L’Île-des-Sœurs, dans son premier condo tout neuf. Par ailleurs, il a tellement aimé ce mode de vie qu’il a, depuis, acheté deux autres condos dans son île avec sa conjointe Mylène Prandi.

« Nous en sommes à notre troisième copropriété en moins de 15 ans », raconte le copropriétaire âgé dans la mi-trentaine.

Inutile de préciser que le couple, qui a deux filles – âgées de 9 mois et 3 ans – a fait son nid dans l’immobilier en privilégiant la formule sans entretien du condominium.

« On n’a pas de cour gazonnée, pas de terrain à entretenir, racontent les copropriétaires. Si on veut aller jouer dehors avec les enfants, on a un parc en face de notre immeuble ; Ensuite si on souhaite aller bruncher au centre-ville avec des amis, on prend les transports en commun. De plus il y a un arrêt d’autobus à proximité. Et on a la piscine ! »

Tous deux ne cachent pas que la décision d’acheter un condo en zone urbaine a été fortement influencée par la proximité des services et le lieu de travail. « Par ailleurs on n’a pas besoin d’avoir une deuxième auto, et ça nous fait réaliser d’importances économies », estime le courtier d’assurances, à la tête de sa propre entreprise. Or sa conjointe enseigne au primaire, à L’Île-des-Sœurs.

« À l’époque, il n’était pas question de me taper une heure et demie dans le trafic entre Sainte-Thérèse et le centre-ville pour me rendre à mon travail. D'ailleurs, c’était la même chose pour ma conjointe. »

— David Guay

 Source : Yvon Laprade, La Presse

LIRE LA SUITE ICI...

 

 

Laissez-nous un commentaire